Les amoureuses en fleurs est une série de peintures techniques mixtes et de gravures.

Les amoureuses en fleurs gravitent dans le champs de la figuration, dans un espace où nature morte, scènes intimistes, composition murale semblent les contempler.

Dans ce paysage intérieur, les corps se courbent, les visages se penchent sur le sommeil.
De ces postures d'attente, instants suspendus, les motifs du papier peint envahissent la surface, se détachent des murs, frôlant ou déformant le corps, suggérant ses formes.

A cela s'ajoute le médium de la gravure où les teintes de noir viennent saturer et surcharger l'atmosphère, brouillant la perspective, perdant les contours de la figure humaine dans ce tissu végétal. Ainsi s'assimilant l'un à l'autre par la même manière picturale.

C'est de cette manière que tante Dide surgit de la tapisserie, Albine peine à se mouvoir dans ce décor floral carnivore où intérieur et extérieur se confondent.

Au delà , c’est une ode, une de Vuillard, de Matisse